mardi 22 septembre 2020

Les heures d'étude à la mode Covid : entre Doctolib et Orthoptiste !

Dans mon collège, il a été décidé que les élèves en changeraient pas de salles. C'est nous qui bougeons, et les AED vont dans les salles faire étude.
On peut en accepter les inconvénients (innombrables, sauf pour les collègues sans matériel, ou très sportifs, ou ceux qui ont gardé leur salle spécialisée), si on sait que c'est provisoire.

Quand il n'y a pas assez de monde à la vie scolaire, les élèves sont mis dehors (vive le réchauffement climatique) ou tous en étude, en coupant si possible 6e-5e dans une salle, et 4e-3e dans une autre. Mais ils sont placés loin les uns les autres, avec interdiction de se déplacer.

Dans ce fonctionnement, il a été bien compliqué de voir comment insérer le CDI. Il était impossible pour moi d'envisager un système où je courrai partout pour voir si des élèves voulaient venir, ni de voir arriver à l'improviste des élèves à qui on aurait dit d'"aller voir si pas hasard"...

Il y avait urgence à trouver une solution.
Parce qu'avec un CDI fermé aux récrés et quasi fermé le midi
(pas de circulation libre dans les couloirs, et pas de brassage de classes), c'est la lecture sur place et les emprunts qui risquaient de s'effondrer. Il fallait donc trouver des solutions pour accueillir les lecteurs. 

Houlala, je vous met une dose de bouquins, vous êtes en sacré carence !

dimanche 13 septembre 2020

Enfance, autonomie et sécurité sanitaire : mélange non miscible

Dans le billet précédent, je vous ai fait part de mes grandes difficultés à assumer matériellement la réservation esidoc ouverte à tous les livres, pour pallier la quasi fermeture du CDI. Je ferai une MAJ avec les idées trouvées quand ça aura un peu avancé.

Et encore avant, je vous avais détaillé mes premiers essais tâtonnants, avec mises à jour façon feuilleton.

Et bien, au vu de mes bêta-tests (crash tests, en l’occurrence !) de la semaine passée, avec quelques classes entières au CDI, j'ai fait également le constat vendredi soir que l'organisation que j'avais choisie pour les heures d'étude était absolument impensable.

La nuit (blanche) portant conseil, voici mon retour à la raison. 

Ouais, on n'est pas rendus, camarade !

vendredi 11 septembre 2020

Merveilleuses réservations esidoc !

Les réservations esidoc sont un must de la modernité, et d'un fun absolu !

Vous pensez bien que j'ai vite vite coché la case qui permet aux élèves de tout réserver, j'ai imprimé les coupons à distribuer (pour ceux que ça intéresse, je partage le rapport, à modifier selon vos besoins) et vite, j'ai filé expliquer à tout le monde que puisque le CDI est fermé, ils peuvent réserver via esidoc, c'est cool, c'est Covid, c'est chouette !

J'ai malgré tout quelques questions à poser aux collègues qui l'ont mis en place : vous faites COMMENT pour gérer les dizaines de réservations ?

dimanche 6 septembre 2020

Un CDI façon Escape game à l'envers : "comment faire pour y entrer ??"

Autant vous le dire tout de suite, c'est pas fait ! Le CDI reste pour l'instant réservé aux classes, qui d'ailleurs ont le plus souvent cours avec moi mais ailleurs qu'au CDI, pas nécessairement en raison du Covid, d'ailleurs, mais à cause des choix faits par l’établissement pour son protocole.

Voilà donc mes premières idées pour faire des choses chouettes quand-même, tout en restant en cohérence avec le protocole qui a été choisi très strict chez nous : pas de déplacements d'élèves, pas d'élèves seuls dans les couloirs, pas de brassage de classes. Ce qui est parfaitement défendable et logique compte tenu de la crise sanitaire, mais qui a été annoncé officiellement lundi matin, donc il faut un peu de temps pour s'organiser.

Par ailleurs, la salle de travail du CDI a été réquisitionnée parce qu'on manque de salles pour en affecter une à toutes les classes, ce qui fait que je n'ai plus la salle qui permet d’asseoir une classe entière et de bénéficier d'un vidéoprojecteur. 

On voit après quelques jours que déjà, la réalité met ces règles à rude épreuve, et que ça et là, ça commence déjà à lâcher. Mais du côté du CDI, je vais appliquer les règles qu'on nous a expliquées, pour les raisons qu'on nous a avancées : pouvoir remonter le traçage des cas contacts, fermer les casiers et respecter le sens de circulation (donc salle de classe affectée à chaque classe, sauf en cas de déplacement encadré vers une salle spécialisée). En attendant un autre protocole officiel. 

 (photos rajoutées en début de semaine. Même sans l'accueil des études, c'est un peu la course quand je suis sur place au CDI)

dimanche 30 août 2020

L'école redémarre (mais pas forcément le CDI !)

Et oui, c'est tombé comme un cheveu sur la soupe vendredi soir : l'info du jeudi (rentrée normale avec masques) a été contredite par celle du lendemain. La rentrée se fera finalement sans brassage de classes, pour permettre de bloquer une seule classe en cas de Covid, et éviter ainsi de laisser chez eux les 700 élèves.
Tout est prévu, c'est hyper bien organisé.

Les 700 documents Vie scolaire/CDI imprimés vendredi matin sont donc à mettre au brouillon. Ouf, on avait du retard pour les feuilles du FSE ! On avait attendu le dernier moment pour être sûrs de nous, ça nous apprendra à pêcher par excès de précipitation. Préparer la rentrée de mardi le vendredi, quelle idée, aussi !
C'est pas grave, c'est toujours pratique, les brouillons.

Quelques salles spécialisées sont laissées libres pour permettre à certaines disciplines de pouvoir faire cours dans des salles adaptées (art pla, musique, sciences, techno), à raison d'une salle par discipline à peu près.
Si on veut emmener une classe dans une de ces salles spécialisées, ou en salle info, il faut aller la chercher et la reconduire avant la fin de l'heure, afin qu'elle ne croise aucune autre classe. Les options ou cours de langues qui mélangent des classes ont lieu dans d'autres salles, et il ne faut pas mélanger les classes dans la salle, chacun son côté.

Le mètre de distance, pour éviter le maître à distance, c'est un bon slogan, non ?

Il a donc fallu chercher des salles un peu partout pour caser tout le monde. Même le foyer va être câblé et équipé d'un vidéoproj et transformé en classe.

Du coup, la salle de travail du CDI est réquisitionnée, donc impossibilité pour moi d'accueillir une classe au CDI : pas de vidéoproj, et pas de tables en nombre suffisant sans cette salle de travail.
Les séances EMI-CDI se feront sans CDI, et sans ma disposition en groupes de 4 élèves. Il me reste donc à repenser l'intégralité du contenu, des modalités concrètes et du type de pédagogie.

Pas de clubs. Mais bon, c'est comme ça, on en refera l'an prochain. Et les projets avec mélange d'élèves sont reportés. Mon projet SEPGA, ce sera pour l'an prochain. Franchement, c'était pas malin non plus de le prévoir l'année du Covid.
MAJ du soir :
ces annulations, c'est moi qui les ai décidées, au vu du nouveau principe de non brassage, et ça me semblait logique. En réunion ce soir, on m'a dit qu'il était possible de mélanger les élèves au CDI ou en club, parce qu'un cas contact, c'est 15 min sans masque. Mais alors, ai-je demandé, pourquoi tous les profs vont devoir aller d'une salle à l'autre pour faire cours sans leur matériel, si le risque est nul ? Et bien, c'est davantage parce qu'on ne peut pas faire autrement, compte tenu du sens de circulation (avoir cours en amont obligerait à faire tout le tour de l’établissement pour revenir en arrière sans contrevenir au sens giratoire) et parce qu'on ne peut pas vérifier qu'ils vont garder leur masque dans les couloirs.

Pas d'ouverture à la récré et le midi, donc pas de lecture sur place ni de prêts sur ces moments. Et pas de lieu-refuge pour certains élèves isolés ou particuliers Et bien, pour une fois, ils seront obligés de se faire des copains, hein ! Et puis ils pourront s'asseoir tous seuls par terre dans un coin du préau, comme en juin, ça leur fera une pause quand-même. On ne peut pas faire autrement, mais ça me fait mal au coeur pour eux quand-même.
MAJ du soir : cf plus haut, on pourrait, apparemment. Mais je ne me précipite pas. Comme j'ai des collègues en or, ils sont nombreux à avoir proposé de descendre avec leurs classes sur les heures de vie de classe, pour 20 min de lecture sur place et emprunt de livres, de temps en temps. Vous allez voir qu'on va faire lire les élèves plus que d'habitude !! Du coup, moins d'urgence à décider d'une ouverture sur ces créneaux, je vais laisser passer 15j pour voir et prendre la température.

Pas de mélange d'élèves sur les heures d'étude, et aucun déplacement d'une salle à l'autre sans être accompagné.
Des solutions : aller voir les classes qui ont étude, demander si certains veulent lire, leur emmener des livres (je vais demander une clé d'ascenseur et un chariot, sinon, j'y laisse mon dos !) ou les emmener avec moi en bas et les remonter avant la fin de l'heure. Faisable à petite dose. S'il y a plusieurs classes différentes qui ont étude, ça se corse. Est-ce qu'il faudra que je choisisse à quelle classe je propose de venir ? (pique-nique-douille c'est vous que je prends).
Ou alors ils seront dehors. Mais comme c'est pas la côte d'Azur, chez nous, on ne va pas avoir de Covid, mais un paquet de rhumes !
MAJ du soir : finalement, ça deviendrait possible aussi, de mélanger sur heures d'étude. Mais vais-je le faire, sachant que pendant le même temps, mes collègues courent toujours avec leur clavier sans fil et leurs sacs à malices pédagogiques ? Je me sentirais un peu merdeuse sur le coup... D'autant que la consigne dans les salles à options, c'est de laisser séparés les classes différentes à l'intérieur de la même pièce. Alors les 6A dans les BD, les 5D dans les livres doc sur les animaux, et les 4H dans les romans. Hop hop hop, les romans, j'ai dit ! Pas vraiment faisable au CDI, et sans aucun intérêt pour les élèves.

Si vous voyez un truc sympa que j'aurais oublié, merci de me le signaler, je manque un peu d'allant ce matin ! (réveil un peu matinal, je me demande bien ce qui m'a empêché de dormir...)
MAJ du soir : ça va un peu mieux !

Bonne rentrée à tous !!!!
MAJ du soir : vivement les instructions officielles et le positionnement de nos IPR pour bâtir quelque chose sur le péri-scolaire. En attendant, je vais faire des cours et de l'accueil de classe. Profdoc à fond les manettes !

Merci à l'Antisèche pour les illustrations du jour !

samedi 4 juillet 2020

L'école est finie !

L'école à l'école, celle à la maison, celle en présentiel, en distanciel, les rentrées à répétition... "Tout ça, c'est bien fini, c'est derrière nous, inutile d'y revenir ou d'en tirer des bilans.
En septembre, on reprendra la vie d'avant, rangez vos cartables ! Et si il y a un souci, on sera prêt."

Bon, ça, c'est le version officielle. On ne sait rien, donc on ne prépare rien. Comme s'il y avait une surprise totale sur les scenarii possibles...
J'ai demandé son avis à Twitter : fallait-il réfléchir en amont, ou attendre des instructions officielles, un message éventuel d'une inspection, d'un ministère ?
Promis, j'ai essayé de suivre les conseils : attendre et partir en vacances.

vendredi 3 juillet 2020

"Pour une école de l'entraide et de la coopération" : chiche !

Tout est parti de cet article : https://www.liberation.fr/debats/2020/06/24/pour-une-ecole-de-l-entraide-et-de-la-cooperation_1792136

J'ai d'abord pensé "utopie".
J'ai lu les commentaires, et j'ai vu que je n'étais pas la seule à parler d'utopie, mais que la plupart étaient négatifs, agressifs, dénigrants.
C'est bizarre, le fonctionnement du CDI, ce n'est pourtant que ça au quotidien, notamment en clubs. Et ça marche sans que personne ne hurle au scandale de l'idée subversive et irréaliste. Au contraire, tout le monde a l'air de trouver ça très bien.
Alors j'ai relu.