mardi 3 juillet 2018

Classement des romans, suite

Quand j'ai modifié en juin dernier le classement des romans pour créer des pôles, je savais que cela n'allait pas se faire tout seul !!
 
L’enquête passée auprès des lecteurs a montré une très grande majorité d’élèves contents des changements, donc je conserve l'idée de séparer par pôles d'intérêt.

Mais il reste pas mal de boulot !

mardi 26 juin 2018

Vos chaises !!!

Je pense que je vieillis !!
Il y a peut-être aussi un autre facteur : je crois bien, quand-même, que les élèves évoluent.
Il y a encore 2 ans, 50 élèves aux récré, et à la sonnerie, une fois tout le monde reparti, pas une chaise de dérangée, pas une BD pas à sa place, le tout sans ouvrir la bouche. C'était ma fierté !

Bon, ça, c'était avant.
Je passe maintenant ma journée à remettre les chaises à leur place, et en place (pas à 2 m de la table, quoi).

samedi 23 juin 2018

La presse en 6e, zoup, en 4e vitesse !

Timing post arrêt maladie oblige, cette année, au lieu des quelques heures tranquillou, j'ai eu 3h pour faire la presse en 6e, tambour battant !
Vite, Pressons !

samedi 16 juin 2018

Chers élèves, je vous aime bien, mais vous me courez un peu sur le haricot !

Moi, je suis pour donner la parole aux élèves, pour leur demander leur avis, pour faire du design thinking, des pratiques participatives, tout ça tout ça.
Et bien, j'ai bien fait de demander ce qui vous plaît au CDI, ça fait plaisir de voir que vous appréciez mon travail !
Mais il faut avouer que c'est un peu dur nerveusement !
Je m'explique.

jeudi 14 juin 2018

Débat en 4e

Je suis tombée il y a quelques mois sur ce reportage diffusé sur LCP, relatant l'expérience d'un club débat dans un collège de Champigny-sur-Marne :
http://www.lcp.fr/actualites/les-debatteurs-ou-comment-desarmer-ladversaire-coups-de-mots

J'ai tout de suite envoyé le lien à un collègue d'EMC, j'étais sûre qu'il se projetterai. Après quelques réunions entre nous, nous avons décidé de tester l'idée dans une de ses classes de 4e.

lundi 21 mai 2018

Surcharge cognitive en 6e : vite atteint !!

J'ai tenté de faire la semaine dernière une séance hyper bien conçue pédagogiquement, j’étais hyper fière de moi, pour faire découvrir les magazines aux 6e. Sur la base d'une découverte, puis d'une présentation aux autres, avec une première expérience d'exposé oral express.
Pour ceux qui s'étonneraient que je le fasse si tard dans l'année, je rappelle que j'ai passé 6 mois loin du CDI, d'où un peu de retard...

Je ne vous parlerai pas de cette séance, c'était le flop complet !
Ils n'ont rien compris, donc rien fait, rien lu, aucune équipe ne s'est concertée, mais tout le monde a beaucoup causé...

Vu que mon objectif premier, c'était finalement uniquement qu'ils connaissent les magazines du CDI, je me suis dit que pour les classes suivantes, j'allais changer la formule.
Accrochez-vous, c'est hyper technique pédagogiquement :
- petit tour du CDI pour repérer la place de chaque magazine
- retour dans la salle, où j'ai posé 4 magazines par table (deux titres différents)
- 1min30 pour en découvrir un, donc au bout de 3 minutes, on faisait tourner les piles de table
- et ce, jusqu'à la sonnerie, toutes les 3 min...

Je vous avais prévenu, haut niveau de technicité !
Mais très grand rendement en terme d'efficacité, objectif atteint (enfin, quand ils ont réussi à comprendre qu'il fallait tourner toujours dans le sens, sauf à vouloir découvrir les mêmes magazines en boucle...).

Pour une classe, j'ai quand-même dû rajouter une consigne : silence total !
C'était à qui allait trouver le plus de ressemblances entre les photos de son magazine et son voisin ("oh, regarde, on dirait machin..."), c'est devenu assez vite infernal.

Ce jour-là, c'est moi qui ai frôlé la surcharge : j'ai bien failli les jeter tous par la fenêtre !

Prochaine séance dans 15j : quelle différence entre un livre et un magazine, et pourquoi on les appelle périodique (cf dans esidoc). Je compte 1h !
Ah, les sixièmes, un monde à part ! Heureusement, les 5e carburent, j'en reparle en fin de semaine.

mercredi 25 avril 2018

La méthode "4 couleurs"

J'ai évoqué cette méthode ici pour la première fois.
Au départ mise en place à cause d'une extinction de voix, j'ai depuis peaufiné le système, et au fil des années, c'est devenu LA méthode de travail pour la plupart des activités au CDI.
Les élèves sont maintenant habitués, et les affiches (fichier) sont toujours sous notre nez :

Le principe, c'est de changer de couleur de crayon selon le mode de travail, et d’enchaîner toujours les étapes dans le même ordre. La méthode s'adapte à peu près à toutes les situations.

L'étape bleue, c'est le moment individuel, dans le silence, chacun face à lui même et ses souvenirs, ses connaissances.
Lors de l'étape noire, je circule, je les observe travailler, et je réajuste s'ils n'arrivent pas à mettre en commun, à se parler, à échanger, à intégrer tous les élèves.
L'étape verte n'est pas systématique. Elle intervient si je n'ai pas donné la bonne réponse, mais juste indiqué si c'était bon ou pas. Les corrections sont ensuite à faire à l'aide de documents (écrits, vidéo) donnés ou trouvés seuls. Cela dépend des sujets.

J'ai utilisé la méthode ce mois-ci en 6e et 5e, pour les évaluations sur le vocabulaire (informatique, presse). Je vais en faire un CR pendant les vacances.


La première fois que je fais utiliser la méthode en 6e, on jette les brouillons. La 2e fois, je distribue des feuilles à carreaux qu'on conserve. Petit à petit, leur utilisation des couleurs s'affine, ils organisent leur page, parfois font des colonnes. Certains ont du mal à laisser les erreurs (ils blancottent) ou oublient de les barrer.

Cette façon de travailler me permet de limiter mes prises de parole, de libérer celle des plus timides, d'évaluer le niveau préalable des élèves, de les aider à développer leur capacité à travailler en équipe. Et en même temps, c'est l'activité d'apprentissage. Quand on va jusqu'à l'étape verte, les élèves ont des recherches à faire, des lectures ou des visionnages de vidéos.

En analysant leurs brouillons, on peut leur faire remarquer qu'ils savent plein de choses (plein de bleu correct), qu'ils ne savent pas travailler en équipe (rien en bleu, rien en noir alors que les autres de l'équipe avaient écrit des choses), ou qu'ils ne sont pas sérieux lors des corrections (rien en rouge) ou pendant les recherches (rien en vert).
On voit leur travail dans le temps.

J'ai rajouté cette année deux modifications :
- la correction avant la recherche d'informations extérieures. C'est ce que préconise la pédagogie explicite, ne pas laisser les élèves trop longtemps avec des erreurs.
- une nouvelle façon de faire la correction. J'ai 6 tables de 4 élèves, plus ou moins remplies selon les classes. Pour corriger la question 1, les élèves 1 des tables doivent me dire à haute voix, les uns après les autres, ce que leur table a trouvé suite à l'étape noire. On écoute toutes les propositions, et ensuite seulement, je dis qui a raison et qui a tort. Selon les situations, je rajoute des explications. Pour la question 2, ce sont les élèves 2. Et ça tourne. Tout le monde est donc obligé de suivre, et il n'y a pas non plus 10 élèves qui parlent en même temps.

Non seulement c'est très efficace pédagogiquement, mais en plus, je gagne du temps puisque les consignes sont toujours les mêmes.
Le crayon 4 couleur, c'est l'outil pédagogique le plus innovant que j'ai trouvé depuis quelques années !
Mieux que la tablette, voici l'outil le plus innovant de la décennie ! (soyons juste, à égalité avec les post it !)