samedi 24 juin 2017

Arrêtons les bêtises !

Je m'absente des réseaux trois jours, et je découvre à mon retour plein de bonnes nouvelles.
Pour aider les enseignants à faire réussir les élèves, notre ministre a décidé d’arrêter les bêtises :
couverture du 22 juin 2017

Il vient donc de sortir coup sur coup trois mesures qui vont tous nous sauver.

mardi 20 juin 2017

Limoges me voilà !

Demain, je pars à Limoges, pour rencontrer plein de profdoc !
Vivement !









Mise à jour après mon retour : 

Clairementdoc à Limoges, c'était un peu Bécassine en voyage...

C'était la première fois, véridique, que je prenais le train et le métro toute seule.
Je ne me suis même pas trompée une seule fois !
Bon, j'ai raté quelques trucs, comme de mettre des livres sur ma liseuse... Ne riez pas, ça arrive à des gens très bien.
Cela m'a permis de commencer le nouveau Vargas : merci Marie pour ce conseil d'achat plus que judicieux. Quel délice !

Il faisait beau, les gens étaient accueillants, l'organisation parfaite, y'avait plein de profdoc et plein de Claire, la journée était super riche.
J'en repars reboostée, avec plein d'idées de billets, et d'activités.
Merci aux organisateurs pour l'invitation.
Les voyages forment la jeunesse.
Mais non, il fait pas chaud !

jeudi 15 juin 2017

Faut-il douter de tout ?

(spéciale dédicace à ma grande fille, en train de plancher à l’instant sur son sujet de philo !!)

Cela fait quelque jour qu'une idée me taraude.
En cherchant des infos sur les classements des bibliothèques (cf billets précédents), j'ai trouvé beaucoup de ressources via des sites de médiation entre l'information et les usagers, créés par des bibliothécaires.
J'avais découvert ce type de service grâce à Silvae, un bibliothécaire engagé et passionnant. Par exemple : Eurekoi de la bibliothèque de Pompidou, Le guichet du savoir de la bm de Lyon.

J'ai mis cela en relation avec une remarque lue sur un compte rendu de journée de doc. Le collègue se demandait quelle place allait être la sienne, depuis qu'internet était accessible de partout dans son lycée, et depuis que les collègues avaient pris en charge la formation des élèves à l'info-doc.
Il faisait une conclusion de type "c'est la mort du CDI".

Et là, je me suis demandée s'il ne fallait pas, à l'image de ces bibliothécaires innovants, sortir d'une parenthèse de 10 ans, maintenant que tout le monde a été autonome et a bien googlé à en être dégoûté.
10 ans pour nous faire croire qu'il fallait rendre les élèves autonomes, qu'il fallait maintenant faire en sorte qu'il puissent se passer de médiation, puisque l'info est accessible à tous.

Si c'était le cas, pourquoi des professionnels de l'information poseraient des questions à d'autres professionnels de l'information ?
Oui, je sais, j'aurais pu continuer à former les élèves à esidoc, sans me poser toutes ces questions ! Mais quoi que je fasse, 5 élèves par génération s'en sert ! Je continue ?
Imaginez qu'à la place de toutes ces activités visant à transformer tous les élèves en bibliothécaire et en documentaliste (les moteurs de recherche, les logiciels documentaires, la dewey) et à faire d'eux des douteurs professionnels (attention, tout est faux, il y a des fake news à tous les coins de souris ! Doutez de tout !), imaginez qu'on leur dise : tiens, voilà un document, tu t’assoies là et tu le LIS pour le COMPRENDRE.

C'est fou, non, comme idée !

Imaginez que quand un élève nous demande un livre sur les abeilles, on ne lui réponde pas : "tu as appris à chercher dans esidoc, je vous ai montré la dewey, cherche tout seul. Et pense bien à cliquer sur documentaire à droite dans la zappette."
Imaginez qu'on lui fournisse un livre documentaire et un article de magazine, et qu'on lui conseille d'aller discuter avec Mathieu, le surveillant, il s'y connaît en abeilles ! Au lieu de chercher un document, il chercherait des informations. Le CDI deviendrait le Centre qui Donne des Informations.

Imaginez qu'on fasse 15h de lecture en 6e, au lieu de 15h de formation à la recherche doc !
N'imaginez plus. C'est ce que je vais tenter l'an prochain, je vous dirai si j'ai eu raison de douter !

J'ai combien, M'sieur Descartes ?
http://www.philomag.com

Dernière minute : je viens de lire les sujets de ma fille...
     Suffit-il d’observer pour connaître ?
     Tout ce que j’ai le droit de faire est-il juste ?
Bon, ben je m'en vais ranger mes BD !!!  
Je commence plus tard le jeudi, j'ai juste eu le temps d'un petit billet, pour faire semblant de raisonner. Mais ça aussi, c'est un métier !

vendredi 9 juin 2017

Les photos 1 semaine après le début du chantier

Qu'est-ce que je suis contente !

Voici quelques vues.

Ne faites pas attention aux piles, ni aux affichages, qui devront subir une sacrée cure de jeunesse. Je vais maintenant fouiller côté signalétique moderne, peut-être en street art ?? http://www.formes-vives.org/blog/index.php?2011/12/04/508-workshop-beaux-arts-de-rennes-1 C'est pas chouette, ça ?


jeudi 8 juin 2017

Chantier de réflexion collective, la suite

J'ai sacrément eu raison d'appeler cette nouvelle activité "chantier"...
Heureusement que je n'ai plus aucune séance d'ici la fin de l'année. Vive la réforme, qui va me permettre de faire lire davantage les élèves.
Et je suis à peine ironique, preuve que j'ai bien avancé depuis 1 an !
Je me trouve finalement assez bien dans ce rôle et cette réflexion, que je suis la seule à pouvoir instiguer au collège. Qui d'autre aurait l'idée de bousculer l'ordre alphabétique ou la Dewey ??


samedi 3 juin 2017

Chantier de réflexion collective

Vendredi midi, j'ai capturé des élèves pour leur donner une mission cruciale : me dire ce qui va et ce qui ne va pas au CDI. Une douzaine d’élèves de tous niveaux étaient présents.

Il y a eu 2 déclencheurs pour lancer l'opération :
1- Je manque de place pour les BD et les albums et je dois prévoir des achats de mobilier. Mais le CDI est déjà bien plein ! C’est donc l'occasion d'en profiter pour réorganiser l'espace.
2- J'aimerais créer une "table de 4" pour la lecture partagée, pour reproduire la lecture que l'on fait en projet lecture avec les bénévoles. Deux groupes de 6e m'ont demandé cette semaine à lire ensemble "comme avec les bénévoles". Comment leur refuser ? Le problème, c'est qu'au CDI, la règle absolue (pour garder le lieu calme) c’est "deux élèves maxi par activité". Il y avait donc un problème, ma devise étant de ne jamais faire d'exception.

J'aurais pu rajouter que je trouve que les romans ne sont pas assez lus, mais à ce stade de la réflexion, je ne pensais pas qu'on allait finalement s'occuper de ce sujet aussi !
Et qu'on allait aller beaucoup plus loin dans le grand chambardement, vous le verrez dans mes billets suivants. Mais n'anticipons pas, et prenons les choses dans l'ordre : notre premier chantier de réflexion collective.

J'ai pris un paperboard, des post it, des crayons rouges (ce qui ne va pas) et des crayons vers (ce qui va).

(et là, j'innove avec un bouton Lire la suite ! Je viens de comprendre comment on fait dans Blogger ! )
Alors RDV au bout du clic pour la suite !

Long descriptf d'un projet lecture d'une efficacité redoutable

Je suis désolée, encore une fois, je vais devoir faire long, avec des fiches d'objectifs, des compétences visées.
Mais c'est nécessaire, avec ce projet tellement complexe et abouti !

Ah, non, finalement, je vais donner la parole à un des 28 bénévoles, qui découvrait le projet cette année : "Finalement, c'est tout simple ! Un livre et des lecteurs".

Voilà.
C'était ma fiche projet !