samedi 22 janvier 2022

"A prendre ou à laisser ?" La fiabilité des infos scientifiques en 5ème, nouvelle "nouvelle version"

Je suis très contente de cette énième version !
L'épopée de cette séance est racontée dans cette rubrique.

Le collègue de Sciences Physique qui a les 5èmes m'a proposé cette année de faire la première heure du projet sur ses cours, et il est présent ; ça, c'est bien pédagogiquement, et au demeurant très pratique pour trouver les heures. Cela évite des démarchages auprès de toutes les équipes.

Par contre, il ne veut y consacrer qu'1 heure en demi-groupe au lieu de 2.
Il a donc fallu modifier des choses, et prendre encore moins de place...
J'ai essayé de créer un dispositif à la fois plus simple et plus dynamique que les autres années. On va bientôt atteindre la substantifique moelle de la recherche doc...

Alors, on prend ou on laisse ?

Séance collective (1h en classe entière), le lancement

- Site affiché à leur arrivée. Je masque le haut en descendant en haut de l'article :

J'ai changé au bout de 3 classes, c'était pas assez gros !!

Là, ça réagissait dès leur arrivée, ouf !

- J'explique qu'on va travailler 2h ensemble, une fois classe entière et une fois en groupe, mais sans trop en dire. J'annonce qu'on va commencer à travailler à partir de ce site. Je demande s'ils ont des remarques à faire sur l'information. Et j'attends...

Là, c'est de deux choses l'une.

Ou il y en a qui tiltent qu'il y a un truc louche, et je rebondis dessus : "Vous pensez ? On fait comment pour vérifier l'auteur ?"
Je remonte alors le bandeau, on regarde la pub (pour beaucoup, c'est pas drôle, parce que le plutonium, ça leur cause pas) :

 

Et on cherche la rubrique "Qui sommes-nous" :

 

Ou alors il ne se passe rien, et je remonte l'ascenseur en leur lançant des perches un peu plus grosses.

Dans les deux cas, on termine par la liste des intentions différentes des auteurs  de sites : informer, amuser, convaincre ou donner une opinion, vendre, diffuser des fake pour faire ch... ou de l'argent.

Je donne des exemples de situations :
- si je veux m'amuser, je choisis ce site ?
- si je veux m'informer ?
- si je cherche à acheter un bon micro-onde, je choisis quel type de site ?

J'utilise un carton avec l'échelle de couleur et une pince à linge que je déplace pour attirer leur attention lors de l'activité, et leur montrer ainsi ce qu'ils devront faire ensuite :

J'explique qu'on doit vérifier les intentions ET les compétences des auteurs : si on veut s'informer, on ne garde que les sites qui veulent informer, à la condition que les auteurs s'y connaissent.

Et j'explique aussi que ça dépend de la personne qui cherche :  est-ce pertinent de conserver un site hyper bien mais ultra dur à comprendre, quand on est en 5ème ? Et que certaines infos fiables ne le sont plus si l'info date de 10 ans.

J'affiche alors en grand la carte, et je passe en revue les 5 critères. On voit que certains critères sont rédhibitoires : le site est parfait, mais on n'y comprend rien ? On jette ! La date est trop ancienne ? On jette.

 

On passe à l'exercice collectif.

Je scotche la carte sur le petit tableau pour la garder sous les yeux quand on va vidéoprojeter 2 sites l'un après l'autre. On teste la carte pour ces deux sites, en indiquant si on valide ou pas.
J'ai simplifié à l’extrême, pour leur proposer une méthode la plus naturelle possible, la plus proche possible de ce qu'on ferait tous après quelques années de pratique. Une grille trop scolaire aurait peu de chance d'être réexploitée, donc j'essaie de coller avec la recherche naturelle.


Il y a 6 tables, alors de passe en revue toutes les tables (avec des jokers) pour solliciter un peu tout le monde, et les obliger à se connecter (avec les absents du Covid, on avait 5 tables, donc ça collait encore mieux... Une manière de me consoler d'avoir eu autant d’élèves à rater la séance...).

On décide après évaluation de placer le curseur de fiabilité/pertinence sur la carte, en faisant glisser la pince à linge sur l'échelle de couleur vert-rouge.

Le premier site permet d'aborder le cas particulier de Wikipédia : où est la date de mise à jour, quelle est la fiabilité des infos ?
Histoire de casser tout de suite l'idée "wiki attention warning". Ils sont en général plutôt au courant, mais ce n'est pas inutile de rappeler que si on doit se méfier effectivement de certains sujets polémiques, il y a moins de risque de croiser une erreur sur un site où des milliers de personnes relisent, plutôt que sur un site géré par une seule personne.

J'ai choisi la page du téléphone mobile, pour pouvoir indiquer que même fiable, un site peut ne pas être pertinent, parce que trop long ou trop compliqué pour eux. Et leur suggérer de ne se servir que du chapô.

Dans 2 classes : "Quelle est la date de l'article ?" 2003
Une difficulté que je n'avais pas anticipée... On peut se demander ce qu'ils comprennent du reste.


Le 2e site permet de montrer qu'on doit parfois jouer un peu les détectives pour trouver l'auteur ou la date.

Après ce rapide brassage d'idées à l'oral, en interaction avec les élèves qui acceptent de causer, je passe à la suite. Ceux qui sont restés en retrait doivent s'y mettre, ce qui fait que personne au bout du compte ne reste à côté de l'activité, même un peu dans la Lune sur Mars sur la première demi-heure.


Troisième partie de l'heure, travail de groupe (il faut qu'il reste au moins 20 min pour être intéressant. Cela a été le cas à chaque fois, c'était moins la course que les autres années)

Je distribue les documents aux tables :

- une échelle et deux pinces à linge


 - deux cartes vides

- 2 sites à évaluer (capture d'écran, et deux tables sur ordi, avec des liens mis dans esidoc et ordi déjà connectés, pour aller plus vite). Voici la liste des captures d'écran que je propose.

Et c'est parti !
Ils bossent, on passe, on guide, on vérifie, on met sur la piste, et on procède aux échanges de pochette s'ils ont terminé.


Heure 2 : en salle info, demi-groupe (j'en suis à la 3e version en 4 séances !! Heureusement, il m'en reste 6 pour peaufiner...)

Habituellement, j'ai deux heures en salle info avec chaque élève, et je leur fais faire un tableau, avec des tas des compétences informatiques. Et ça marche TB.

Cette année, le collègue de physique souhaitait ne passer qu'une heure en demi-groupe, j'avais donc deux options :
- réduire le travail pour qu'il tienne en 1h
- trouver un autre collègue qui pourrait me "prêter" les demi-groupes une 2e heure.

J'ai choisi les deux options !
J'ai réduit l'activité pour tenir sur 1h, mais j'ai demandé quand-même au prof de SVT si elle voulait bien faire une activité en demi-groupe dans le prolongement, pour faire refaire aux élèves une 2e recherche avec les mêmes consignes, et ainsi enfoncer le clou. Elle est OK, c’est donc bien mieux au niveau pédagogique.
Et quand je vois ce que ça donne au bout d'1h en salle info, je me dis qu'une 2e ne sera pas du luxe !

1ère mouture, échec complet du fait des difficultés des élèves avec les consignes et la gestion d'un traitement de texte.

Version 1, je jette !! Pas pertinent compte tenu de mon public !!


2ème mouture, bien mieux, mais pas encore ça. Les documents créés par les élèves sont très pauvres, et pas seulement par manque de temps. C'est l'argumentation qui pêche ("Je l'ai choisi parce qu'il est bien"... Je n'arrive pas à trouver la consigne qui les oblige à en dire un peu plus).

J'ai rajouté à la 2e séance un document à ouvrir, déjà préparé, avec les consignes à lire sous les yeux et pas sur un papier sur la table (Loin des yeux, loin du cerveau !!). On a gagné ainsi un peu de temps sur la manipulation du traitement de texte. Sur 1h, c'est précieux.

Très vite abandonné au profit de la dernière mouture plus bas

 

J'ai rajouté in extremis l'auto-évaluation. Cela rajoute du temps de lecture, mais je me disais que ça rendrait plus "sérieux" le travail, et peut-être accentuerait leur implication... Et cela marche assez.

J'ai inclus une feuille de consignes simplifiée à mi-route. Simplifiée, mais il y a quand-même des choses à lire. Ils ont 20 min pour trouver et choisir, laissés seuls sans consigne, c'est impossible. Le peu d'heures avec eux ne permet pas de les laisser trouver seuls les méthodes.

Ecarté aussi, mais je m'en servirai pour le travail suivant

MAJ du 26 janvier :
Même simplifiée, c’est encore trop dur pour certains (beaucoup !) élèves.

Le plus souvent à cause de soucis avec les pré-requis : outil informatique ou lecture.
Et aussi, il faut avouer, parce qu'ils ne lisaient rien et ne semblaient pas savoir mobiliser leur cerveau pour comprendre, chercher, déduire. Mais ils étaient volontaires, et semblaient assez perdus. Donc je me suis dit que c'était trop dur pour eux, et que face à la difficulté, ils lâchaient le morceau.

J'ai basculé sur une 3e mouture, avec toute la partie recherche et choix supprimée. En équipe de deux, ils doivent donc désormais regarder deux vidéos déjà sélectionnées, en choisir une et argumenter leur choix.
Cela simplifie le nombre de consignes à donner, j'ai pu supprimer la 2e fiche, et le lancement se fait plus vite. Le travail à deux dynamise aussi le jeu.

Voici ce que cela donne, à faire en 1h. Version testée et approuvé, ouf !! 

 Suivre des consignes, dur dur !

Quelque soit la formule choisie, ils ne savent pas suivre des consignes pas à pas, jouent aux devinettes, et du coup, patinent dans la semoule.
Ceci dit, c'est le même constat depuis le début de ce projet ! Donc je ne m'affole pas, et je prévois en général de les arrêter au bout de 10 min pour faire le point.

Des règles écrites et mes multiplies avertissements ("Attention, lisez les consignes ! Attention, personne n'a fait l'étape 1", ad lib...) n'évitent en effet pas que les élèves ne choisissent pas la durée, ou n'ouvrent pas dans des onglets différents (MAJ : dans la dernière version de l'activité, ce sont les phrases de consigne en jaune qu'ils oublient de retirer, c'est devenu le nouveau grand classique !).

Donc je les arrête au bout de 10 minutes, pour leur montrer qu'ils ont raté deux étapes, et en remettre une couche sur la nécessité de suivre le tuto. Que c'est pas un exercice de devinettes, bon d'la de bon d'la !

Au moins, qu'ils découvrent les options des moteurs, et arrêtent d’écraser leurs recherches en ouvrant un premier site !
Par rapport aux autres années où on passait 1h sur les 2 sur la mise en page, évidemment cette année les élèves n'apprendront plus à configurer un tableau, à ancrer une image, à faire un beau titre avec Dafont...
Mais après tout, après moi le déluge. Je n'ai pas eu connaissance que cela ait servi à grand chose toutes les années où je l'ai fait, et personne ne m'en a remercié, donc, hein, bon...

MAJ du 26 janvier : du coup, avec ma 3e mouture, c'est même les options de recherche et le coup des onglets qui sautent, mais ce n'est que partie remise, je les remettrai lors du travail en SVT.

 

J'ai rédigé suite à cette séance un billet avec leurs réponses et une petite réflexion perso sur la culture des sources : https://clairementdoc.blogspot.com/2022/01/pour-une-culture-des-sources-jai-pas.html



Quand vous recroisez votre groupe plus tard, et que vous l'entendez dire à l'autre demi-groupe : "C'était trop bien au CDI", et bien vous partez en week-end sereine !! Tant pis pour les coupes !


Prolongement à distance

J'en ai fait le thème des activités à distance de janvier.
Cela me permet d'en parler en direct aux classes de 5e, puisque je les vois toutes, et de relancer un peu l'enthousiasme des troupes.
Pour voir le diaporama, c'est ici.


J'ai prévu un zoom sur Wikipédia la semaine prochaine. J'ai vu lors du 1er QCM de vérif qu'ils sont nombreux à penser que l’encyclopédie gagne de l'argent, ou que les auteurs sont rémunérés.
On va refaire le point !
Comme je veux que le sujet soit abordé avec toutes les classes, et pas uniquement les volontaires, je vais proposer aussi des séances en 4e en demi-groupe sur les cours de techno (non dédoublés, le collègue sera donc peut-être intéressé pour les avoir 1 fois ou 2 en demi-groupes), sur le même modèle que ce que j'ai fait sur les fake news, avec un parcours autonome de vidéos/questions.

Je m'en occupe pendant les vacances, sur le matériel financé par le ministère grâce à la prime informatique. Nan, je rigole !!

 

3ème heure, le projet en SVT

A priori, ce sera sur le même modèle que la séance en salle info en demi-groupe.
J'ai le temps d'y réfléchir. Ce sera aussi après les vacances.
Ils devront sans doute chercher et évaluer un site sur un sujet de SVT (santé ? Ou trop casse gueule en 5e ? Je vais tester).

Je vais réutiliser la même carte, pour créer des réflexes. Je vais d'ailleurs la laisser affichée en salle info (avec la mention du cadre dans lequel elle est utilisée, au cas où des collègues y jettent un œil...).

L'EMI, c'est maintenant ! Sans attendre qu'on nous en donne les moyens, parce que ça, ce sera quand les poules auront des dents.

Alors, on la met où, la pince à linge ??


4 commentaires:

  1. Séance très inspirante, merci du partage !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai bien envie de tester la 1ère séance avec mes 5emes pour la semaine de la presse; cela pourrait être un jeu de rôle qui commencerait par : "vous demandez à faire un stage dans un journal pour ado et le journaliste qui va s'occuper de vous veut vous tester à votre arrivée sur vos connaissances en EMI...

    Sînon, concernant la collection learning apps " différentier les différents types de sites internet", est-il possible de les dissocier et ainsi les modifier ?

    Merci pour tout ce partage. Passionnant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Essaie d'ouvrir les jeux à partir de ce lien : https://learningapps.org/display?v=pd3ffv72a21
      Ensuite, si tu cliques sur "créer une appli similaire", peut-être que tu pourras ensuite récupérer chacun des autres jeux, et faire pareil pour chacun : "créer une appli similaire", "afficher un aperçu", et ensuite "enregistrer l'appli".

      Supprimer
  3. Je n'ai pas réussi; on ne peut pas modifier des collections dns learning apps. Un grand merci quand même.

    RépondreSupprimer