mercredi 31 octobre 2012

Lecture cursive et évaluation : comment éviter les questionnaires de lecture ?

    Chers collègues de lettres,

    Quand vous demandez à vos élèves de lire tel ou tel livre, vous souhaitez souvent vérifier qu'ils ont vraiment lu, et mieux, s'ils ont compris. Pour simplifier l’opération, vous faites lire le même roman à tous (quitte à ce qu'il soit inadapté à une partie des élèves), et vous vérifiez à l'aide d'un questionnaire de lecture.
    Certes, il y a des questionnaires bien conçus, qui ne dégoûtent pas de la lecture, et qui aident les élèves à comprendre leurs lectures. Mais il y en a aussi d'autres, pas forcément intéressants. Vous vous en rendez compte, mais il faut aller à l'efficacité. Créer un questionnaire est un gros travail, et pour aller plus vite, vous récupérez parfois un questionnaire sur Internet, quitte à ce qu'il ne vous aille pas tout à fait.

    J'aimerais vous suggérer d'autres solutions : 
- elles permettent de faire lire à chacun un livre adapté
- elles donnent moins de travail de préparation
- elles sont plus agréables à corriger (vous pouvez d'ailleurs mettre à contribution votre prof-doc, qui connait les romans)

    Donnez à chacun de vos élèves le livre qui lui convient, avec la même consigne identique pour tous  :
- A la manière de : écrivez une recette de cuisine (pour les 6e, que ça amuse encore), avec ingrédients et préparation. Créez une page publicitaire pour un magazine.
- Créez un marque-page original qui parle du livre, qui pourra être glissé dans le roman au CDI
- Extraits : trouvez un passage qui vous a plu, et un que vous n'avez pas aimé, et expliquez. Trouvez un extrait par personnage, par mot-clé (thèmes, lieux, dates, …)
- Abécédaire : choisissez 5 lettres (dans le titre ?), trouvez 5 mots qui permettent de parler du livre, argumentez. Créez l'abécédaire complet, vous avez droit à 5 lettres jokers.
- Créez une page documentaire sur le thème abordé dans le livre
- Portrait chinois : si mon livre était une couleur, ce serait le... parce que... (idem pour objet, sentiment, odeur, animal...)
- Objets : choisissez un objet qui évoque le livre, expliquez.
- Correspondance : écrivez une lettre à l'auteur, écrivez à l'un des personnages, imaginez que l'un des personnages écrit à l'auteur pour se plaindre, ou le remercier...
- Interviews : de l'auteur, d'un personnage
- Journal intime : de l’auteur pendant la rédaction de son livre, d’un personnage
-...
  
    D'autres idées peuvent être trouvées ici, mais elles sont parfois plus gourmandes en temps. Et sur ce blog, on verra que vous avez souvent des tas d'idées qu'on va s'empresser de piller !

   Et pourquoi pas, sur une thématique ou un genre, faire étudier en classe des extraits d'oeuvres du patrimoine, importantes dans l'histoire de la littérature, et pas les oeuvres en entier (vous savez bien qu'ils n'iront pas tous au bout de l'Ile au trésor ou du Bonheur des dames, alléchez-les, pour qu'ils les retrouvent plus tard). Et ensuite, en lecture cursive, demandez à votre prof-doc de constituer un panier de romans de toutes difficultés sur le thème ou le genre, pour une lecture adaptée à chacun. Un de mes collègues met à leur disposition les livres audios des romans étudiés, et ça marche !!! Ils "lisent" jusqu'au bout, et se souviendront de l'histoire. Ils la reliront peut-être plus tard, sans béquille.

   Travaillons ensemble, professeurs-documentalistes et professeurs de lettres, et profitons de la lecture cursive pour ne pas faire lire les mêmes livres à tous les élèves. Rajoutons au passage un peu d'originalité dans les activités proposées, faisons-leur comprendre que la lecture peut être un partage, et nous leur ferons aimer la lecture, à coup sûr...

samedi 27 octobre 2012

La pédagogie Bonne Maman... et autres pédagogies nouvelles

Photo personnelleLa pédagogie Bonne Maman, c'est celle des bocaux à confiture !

En plus de trouver un débouché à tous ces beaux pots à confiture vides qu'on entasse à la cave, parce qu'on n'a pas le cœur de les jeter, elle est très efficace...


Photo personnelle
Elle permet d'avoir sous la main, dans un panier par exemple, toutes ses activités. Pour quelqu'un d'organisé comme moi, c'est mieux que des feuilles dans des dossiers, jamais rangées là où on les attend...

Elle permet de faire faire du tirage au sort aux élèves, et ils adorent ça ! Cela aide souvent à la mise en activité.

Elle permet des économies de papier : on ne fait plus de photocopies, on réimprime les sujets tous les ans ou tous les deux ans, quand ils sont perdus ou abimés.

Mais surtout, elle permet de changer de pédagogie : terminés les questionnaires imprimés, on privilégie les consignes rapides, avec une tâche complexe (au sens pédagogique, cela ne veut pas dire que c'est forcément compliqué !) et concrète à effectuer :
- on tire au sort un nom d'auteur, et on fait un exposé A4 sur lui
- on tire au sort un titre de roman, et on va le chercher sur les étagères (avec l'aide d'e-sidoc)
- on tire au sort un sujet, et on va le trouver dans une encyclopédie
- on tire au sort un sujet, et on va chercher un livre doc et un article de périodique sur le sujet (e-sidoc)
Image Internet- on tire au sort un sujet lié au CDI, et on doit expliquer aux nouveaux de la classe en quoi ça consiste (règlement des ordi, règles d'emprunt, activités autorisées, les magazines...). J'utilise pour ça un bidon à lait qu'on balade avec nous tout au long de la visite. Même les 4e section football se battent pour tirer le sujet suivant...

Image InternetJ'y ajoute la pédagogie du galet.
Pour choisir les co-équipiers, j'ai dans un sac en tissu 12 galets de couleurs : 2 noirs, 2 blancs, 2 roses.... couleurs naturelles, ou peinture. Il faut les prévoir de tailles équivalentes.
Les élèves tirent un galet au sort, et travaillent avec celui qui tire la même couleur. Comme les activités sont calibrées pour être terminées en une séance, les équipes changent à chaque fois.

 
Avec les élèves, nous avons pris l'habitude d'y associer la pédagogie du sourire : quelque soit le résultat du tirage au sort, on est content ! Et cela doit se voir... Parce qu'il est insupportable de voir son partenaire de galet râler : ah non, pas avec lui !...

Toujours dans la pédagogie du galet, nous avons aussi les galets qui servent à décider qui va répondre à la question posée. Il y a 4 tables dans la salle de travail, avec un logo de 4 couleurs différentes. Si c'est le galet bleu qui sort, c'est la table bleue qui répond, un dé à jouer décidant du numéro de l'élève interrogé. Cela évite d'interroger toujours la même personne (celle qui n'écoute pas, ou celle qui va bien répondre), c’est neutre, et cela oblige tout le monde à être attentif. Un peu de bruit en touillant les galets permet également d'attirer l'attention de tous, et de réveiller les endormis.

J'ai déjà fait part sur ce blog de la pédagogie du jeu, que j'utilise beaucoup également.

Terminons avec la pédagogie de l'objet bizarre !

Une louche pour montrer quelque chose vidéo-projeté au tableau, un bidon à lait pour touiller les galets (le bruit est infernal !), un piano à pouce pour dire : "chut, on va commencer", une grenouille en bois pour dire "là, on retourne dans la salle à côté"...
Mais cette pédagogie-là est toute personnelle...

Bonnes vacances à tous !!! Je crois qu'il faut que je me repose, moi...

jeudi 18 octobre 2012

Activités BD et mangas

J'anime cette année un club BD-manga, le CDBulles.
Les élèves venant de temps en temps, et jamais les mêmes à chaque fois, j'ai dû inventer une solution pour qu'ils puissent faire des activités en autonomie.
Le club est ouvert le vendredi à la récré (pour les externes), le midi, et bien-sûr peut être continué sur les heures d'étude.

Pour ceux que cela intéresse, voici ce que j'ai prévu :

1- une activité BD : on peut l'imprimer avec l'option Livret pour que ça s'imprime automatiquement en demi-format, prêt à être photocopié recto-verso, puis plié et agrafé.

2- des vidéos pour voir des dessinateurs de BD travailler

3- Un diaporama de révision (fait à partir du travail de Philippe Van Goethem, avec son accord)

4- des activités MANGA : créées dans le cadre du prix Mangamado, co-organisé par mon collège (onglet du haut)

4- et le bulletin qui permet aux élèves du club de savoir ce qu'ils ont fait. 


En cas de difficulté pour ouvrir les documents, merci de me le signaler.