mercredi 12 janvier 2022

Les métiers du livre

Après les ateliers autonomes sur les classements de livres, et le vocabulaire rattaché aux livres (dont on a vu que je ne ferai pas la même chose l'an prochain, mais ce qui est fait est fait, alors on passe à la suite), j'ai passé une heure sur les métiers du livre.

J'ai trouvé important de conserver cette séance, qui donne du sens aux deux suivantes, sur la BD et les mangas.
Et au vu de leurs difficultés, je me dis que passer du temps sur ces métiers du quotidien ne leur fait pas de mal, et augmente leur culture générale.

J'ai conservé à peu près le même déroulement que l'an dernier, avec quelques améliorations salutaires, du fait que je pouvais les faire travailler en équipe (rappel : l'an dernier, un élève par table, et pas d'accès au CDI, donc pas de tables collectives ni de travaux de groupe).

Après l'étape bleue (seuls) et noire (en groupe), je montre la vidéo une première fois sans qu'ils écrivent rien. Lors de la 2e projection, ils peuvent compléter en vert leur liste, en se parlant aux tables.
Ils lèvent la main (puis la relèvent) pour me demander de faire pause (puis de relancer).
C’est très fluide, comme ça, et c'est vraiment du travail de groupe.
 
J'ai juste modifié l'étape finale. Au lieu d'un document collaboratif à faire ensemble au vidéo-projecteur, j'ai distribué des petits papiers pour qu'ils créent la chaîne du livre à chaque table.
 
 



Cela me permet de corriger au plus près de leurs difficultés (erreur de vocabulaire, oublis), ils sont plus attentifs quand on leur parle individuellement.
Et une fois corrigés, ils peuvent avancer à leur rythme sur les ateliers autonomes non terminés. Chaque table avance donc ensuite à son rythme, selon ce qu'il leur restait à faire. Et dans certaines classes plus "compliquées", l'activité prend toute l'heure, ou alors il reste quelques minutes pour emprunter un livre à la fin pour certains.

Une heure très sympa. J'ai retrouvé mes élèves de 6ème, ça démarre enfin !!
J'aime à me dire que les choses se sont mises en place en souterrain, et que la situation "normale" retrouvée est le fruit des graines plantées depuis la rentrée, même quand j'avais l'impression que ça pataugeait. Ce qui mettait sept-oct à se mettre en place mettra peut-être désormais plus de temps, temps que je pourrai peut-être écourter l'an prochain si mes activités sont mieux pensées et plus progressives, et leur permettent plus rapidement de comprendre le fonctionnement, à la fois du CDI, et des activités.

RDV l'an prochain pour en juger !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire